6 ÉTAPES POUR VENDRE VOTRE ENTREPRISE

Voici quelques étapes pour vous aider à naviguer dans le processus de vente et à tirer le meilleur parti de votre temps :

ÉTAPE 1 : OBTENEZ UNE ÉVALUATION PROFESSIONNELLE

L’évaluation d’une entreprise n’est pas toujours un processus simple ; vous pourriez avoir besoin des services d’une société d’évaluation pour déterminer la vraie valeur de votre entreprise. En outre, le recours à une société tierce pour l’évaluation apportera de la crédibilité au prix demandé.

L’évaluateur tiendra compte de tout, des stocks aux ventes, des dettes et autres actifs de l’entreprise pour identifier les opportunités et fixer un prix réaliste.

VALEUR COMMERCIALE RÉALITÉ

Les statistiques montrent que le propriétaire d’entreprise typique a 80 % de sa valeur nette liée à son entreprise. Il est donc essentiel de préparer son entreprise à vendre pour présenter une valeur maximale après la vente. Selon les experts, les petites entreprises valent deux à cinq fois. leur flux de trésorerie annuel, plus tout ajout discrétionnaire, en fonction de leur emplacement, de la demande du marché, de la santé financière, de huit moteurs de valeur de base, etc. Pour de nombreuses petites entreprises, l’accent est mis sur les flux de trésorerie, il est très probable que les actifs physiques se une petite partie de la valeur de leur entreprise et est limitée à ce qu’elles génèrent pour le profit de l’entreprise. Selon BizBuySell, les petites entreprises avec un flux de trésorerie annuel de 100 000 $ et moins ont reçu un prix de vente d’environ 1,90 fois leur flux de trésorerie. Et ceux avec des liquidités de 300 $,

Il est important de noter que les flux de trésorerie à eux seuls ne satisferont pas les acheteurs avertis ; vous devrez peut-être présenter aux acheteurs potentiels un plan sur la façon dont l’entreprise peut croître et prospérer sans vous à la barre.

ÉTAPE 2 : ORGANISEZ VOS FINANCES

Dans le climat économique actuel, les acheteurs cherchent à acheter des entreprises qui seront non seulement rentables, mais également viables à long terme. Tant de gens réfléchissent plus longtemps et font preuve de diligence raisonnable avant de faire une offre. Les acheteurs avisés prendront en compte tout, de l’équipement à l’immobilier en passant par les données financières fondées sur la comptabilité d’exercice ; c’est votre travail de les mettre en ordre avant de lancer votre entreprise sur le marché.

Travaillez avec un comptable ou un consultant en affaires pour examiner vos états financiers et vos déclarations de revenus datant de 3 à 5 ans.Créez une liste des stocks et des équipements que vous souhaitez vendre avec l’entreprise, y compris toute propriété intellectuelle et actifs incorporels.Vous devriez également fournir des informations sur le fonctionnement de l’entreprise ou présenter aux acheteurs potentiels un manuel d’utilisation pour les aider à comprendre comment vous menez vos affaires, les acheteurs recherchent des opérations clé en main. Assurez-vous que tous les documents sont organisés et présentés d’une manière utile à acheteurs. Vous ne devez omettre aucune information importante ; vous devez être aussi transparent que possible afin que les acheteurs sachent ce qu’ils obtiennent. Ceux-ci vous permettront d’économiser beaucoup de temps et de maux de tête futurs, et ils présenteront une histoire cohérente et unifiée de l’entreprise historique et future.

ÉTAPE 3 : AUGMENTEZ VOS VENTES

Les entreprises avec des flux de revenus sains et de multiples sources de revenus sont attrayantes ; vous devez donc améliorer les performances globales de votre entreprise afin de maximiser les profits et, en fin de compte, la valeur de votre entreprise. Gardez à l’esprit que vendre votre entreprise lorsque les ventes sont en baisse peut nuire à vos bénéfices.

La plupart des acheteurs examineront les ventes et les enregistrements de bénéfices bruts pour déterminer la viabilité d’une entreprise. Ils recherchent des entreprises dont la croissance des ventes d’une année sur l’autre est de 30 % ou plus, ce qui indique que les acheteurs cherchent à acquérir des entreprises qui prospèrent et non survivantes. Les acheteurs avisés se renseigneront également sur les contrats que vous avez en place et si ces contrats sont transférables. .Ils évalueront également le potentiel futur de vos sources de revenus, en identifiant les opportunités de revenus récurrents qui indiquent des ventes en cours parfois des années dans le futur.Une chose qui peut rebuter un acheteur potentiel est une entreprise qui n’a que quelques clients. Une source de revenus importante sera perdue si l’un de ces clients part, donc de nombreux acheteurs prennent en compte le nombre de clients qu’une entreprise a lors de la négociation. Pour rendre votre entreprise plus attrayante pour les acheteurs, vous devez booster vos ventes et diversifier votre clientèle si nécessaire. Une clientèle diversifiée, de multiples sources de revenus et une équipe de direction solide contribueront tous à augmenter la valeur de votre entreprise.

ÉTAPE 4 : HORAIREZ VOTRE SORTIE

Les experts conseillent aux propriétaires d’entreprise de planifier leur sortie un an ou deux à l’avance. Être préparé vous aidera également à mettre les choses en ordre, notamment à améliorer vos ventes, vos dossiers financiers et votre clientèle, ce qui rendra votre entreprise plus attrayante pour les acheteurs potentiels.

Les statistiques montrent que seulement 20 à 30 % des entreprises mises sur le marché vendront réellement, donc le timing est primordial. Vous voulez vendre votre entreprise lorsque les choses vont bien. Les acheteurs veulent acheter une entreprise en croissance et rentable. Vous ne pouvez pas vous attendre à faire un profit décent en vendant votre entreprise du jour au lendemain, ont averti les experts. Les marchés changent tout le temps ; il est de votre responsabilité de vous tenir au courant des tendances actuelles afin de pouvoir présenter votre entreprise en tant que leader de votre secteur. N’attendez pas la catastrophe avant de vendre votre entreprise. Si vous laissez cela se produire, cela épuisera la valeur de votre entreprise ou entraînera une perte potentiellement importante. Selon les experts, le meilleur moment pour vendre une entreprise est lorsqu’elle est en bonne santé financière.

La pire erreur que vous puissiez commettre est de ne pas avoir de stratégie de sortie. Si vous voulez tirer le maximum de valeur de votre entreprise, mettez en place une stratégie de sortie dès maintenant avant qu’une situation imprévue ne vous oblige à vendre.

ÉTAPE 5 : TROUVER UN COURTIER D’AFFAIRES TIERS

Les courtiers en affaires sont le meilleur guide pour vous procurer la valeur maximale pour votre entreprise et vous trouver l’acheteur idéal. Un courtier en entreprise peut vous aider dans les cas suivants :

  • Évaluation d’entreprise, négociation et due diligence.
  • Vous aider à effectuer une vérification diligente côté vente pour assurer une clôture réussie.
  • Marketing et localisation d’acheteurs potentiels, y compris l’inscription de votre entreprise sur divers marchés pour augmenter le bassin d’acheteurs et vous obtenir le meilleur prix possible.
  • Aidez les acheteurs à obtenir un financement en puisant dans le vaste réseau d’institutions financières et de prêteurs privés avec lesquels ils travaillent.
  • Aide à négocier des conditions d’accord favorables sur la vente.
  • Un autre devoir majeur d’un courtier est de contrôler les acheteurs potentiels et d’assurer la confidentialité du processus.
  • L’une des parties les plus difficiles du processus de vente est la vérification diligente. C’est là que la plupart des transactions échouent. Plus de 50 % des transactions échouent au cours du processus de diligence raisonnable. Un bon courtier vous gardera sur la bonne voie et vous guidera tout au long du processus afin que vous puissiez vous concentrer sur la gestion de votre entreprise.

ÉTAPE 6 : QUALIFIER LES ACHETEURS POTENTIELS

La plupart des nouvelles acquisitions d’entreprises sont financées en partie par des prêteurs tiers. Et l’une des raisons pour lesquelles de nombreuses transactions échouent est que les acheteurs ne parviennent pas à obtenir des prêts après avoir conclu un accord avec les vendeurs. Il est donc important de pré-qualifier les acheteurs potentiels avant de s’engager avec eux.

Il y a beaucoup de choses que vous devez considérer avant de conclure une transaction avec un acheteur potentiel, y compris poser les questions suivantes :

  • L’acheteur a-t-il obtenu un financement ou dispose-t-il du capital nécessaire ? Demandez aux acheteurs potentiels de soumettre des états financiers montrant qu’ils disposent de suffisamment de ressources et de moyens pour financer l’acompte, y compris les six premiers mois de fonds de roulement pour financer les opérations.
  • L’acheteur est-il capable de gérer l’entreprise et a-t-il de l’expérience en affaires ? Bien que le manque d’expérience ne soit pas un élément disqualifiant, la plupart des acheteurs qualifiés sont des experts du secteur dans lequel évolue l’entreprise.
  • L’acheteur dispose-t-il d’un délai raisonnable ? Demandez aux acheteurs potentiels s’ils sont prêts à acheter immédiatement ou s’ils sont encore à quelques mois de faire une offre.

Ces étapes ne sont pas nécessairement complexes, mais si elles ne sont pas respectées, vous passerez un temps et des ressources précieux à négocier avec des acheteurs non qualifiés, augmentant ainsi les risques de fuite d’informations avant la vente.

Votre entreprise peut être votre atout le plus précieux, et bâtir une entreprise prospère peut prendre des années et des efforts. Si vous envisagez de vendre votre entreprise plus tard, ce guide complet peut vous aider à prendre une décision éclairée et à maximiser le prix que vous recevez pour la vente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.